Pour un reportage terrain de Public Sénat, « Sénateurs à domicile », Guillaume Chevrollier a mis en valeur la sauvegarde du patrimoine en Mayenne au travers de deux sites emblématiques des enjeux de restauration, le Château de Sainte Suzanne et l’Abbaye de Clairmont.« C’était ma volonté de mettre en lumière mon département de la Mayenne qui est riche en patrimoine.

Ce patrimoine, il est restauré et animé, grâce à la volonté et à l’engagement des élus locaux et des bénévoles. Quelques résultats concrets : Sainte-Suzanne où il y a un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, ou encore le musée de la préhistoire sur les communes de Saulges et de Thorigné. »

Pour Guillaume Chevrollier, investir dans le patrimoine constitue un véritable effet levier pour recréer des dynamiques territoriales. « Tout ne viendra pas de l’Etat, il faut travailler le mécénat, et d’autres formes de financement innovantes, comme organiser des animations culturelles pour faire vivre et faire connaitre ces sites historiques. »

Le loto du patrimoine est une initiative qui permet de sensibiliser le public au sens large sur le patrimoine français et de se l’approprier. « Ce patrimoine c’est notre culture, notre histoire. »

En Mayenne, le projet de sauvegarde du château de Lassay à Lassay-les-Châteaux a été retenu parmi les 269 monuments susceptibles de bénéficier du fonds « Mission Bern ». « Il faudra veiller à ce que les recettes issues du jeu soient bien versées aux sites », insiste Guillaume Chevrollier.

A l’occasion des Journées européennes du Patrimoine le week-end des 15 et 16 septembre, il invite les mayennais à découvrir la richesse et la diversité des sites du département.septembre, il invite les mayennais à découvrir la richesse et la diversité des sites du département.