Question écrite n° 06460 adressée à M. le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur

Publiée le 02/08/2018 

M. Guillaume Chevrollier attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de l'intérieur, sur la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle de la commune de Genest-Saint-Isle (Mayenne) à la suite des inondations du 9 juin 2018. La commune a déjà transmis aux services de la préfecture cette demande afin de permettre aux sinistrés d'être indemnisés au mieux. En effet, d'importants dégâts sont à relever pour quatre-vingt-quatorze particuliers, six entreprises, cinq commerces ou services, deux bailleurs sociaux et trois bâtiments publics. L'école élémentaire a notamment été fermée plusieurs jours pour des problèmes de sécurité. Ces inondations se répètent et sont de plus en plus rapprochées. Elles rappellent que le dérèglement climatique est une réalité et qu'il va s'accélérer. Les administrés, élus locaux, habitants en prennent conscience et font part de leurs inquiétudes. Il s'interroge sur les modalités de compensation qui seront mises en œuvre pour aider les communes et plus particulièrement celle de Genest-Saint-Isle pour réparer les dégâts occasionnés. Il souhaiterait par ailleurs connaître les réflexions du Gouvernement concernant l'accentuation de la récurrence de ce type d'événement naturel qui touche de manière régulière les mêmes biens immobiliers ou bâtiments et lui demande quelles mesures pourraient être envisagées.